Téléconsultation à lofficine, mode demploi

18/12/2018

/images/Fotolia_135683914_M-BD.jpg

L'Assurance Maladie et deux syndicats de pharmaciens (FSPF et USPO) ont signé le 6 décembre dernier, dans le cadre de la convention pharmaceutique, un avenant* qui ouvre la voie à la téléconsultation en officine. La Médicale vous en détaille les modalités.


 
 
 
 
 
 
 
 

Organisation de la téléconsultation, mise à disposition d'un espace de confidentialité, vidéotransmission sécurisée, respect du parcours de soins, rémunération forfaitisée pour le pharmacien et la prise en charge du matériel nécessaire au recueil des paramètres du patient… L’accord conclu début décembre entre la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine et l’Assurance Maladie, précise les conditions dans lesquelles les pharmaciens titulaires - parmi les quelque 55 000 en exercice - pourront proposer à leurs patients de communiquer avec leur médecin. 

 

Confidentialité des échanges

En premier lieu, pour organiser ces téléconsultations, le pharmacien devra disposer d’un espace permettant de préserver la confidentialité des échanges. De plus, la téléconsultation devra avoir été convenue entre le patient et son médecin traitant. Et c’est dans ce cadre, que le pharmacien pourra, à la demande du médecin, transmettre des données complémentaires.
« Le pharmacien, en tant que professionnel de santé accompagnant, a notamment pour rôle d'assister le médecin dans la réalisation de certains actes participant à l'examen clinique et éventuellement d'accompagner le patient dans la bonne compréhension de la prise en charge proposée », indique l'avenant.

Cependant, si le patient ne dispose pas de médecin traitant ou si ce dernier n'est pas disponible, la téléconsultation pourra alors se dérouler dans le cadre d'« organisations territoriales coordonnées », comme les centres et maisons de santé, les Communautés
Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS), ou encore les équipes de soins primaires. 



Une rémunération en  2 volets

Pour rémunérer leur implication dans le déploiement des téléconsultations, les pharmaciens bénéficieront d'une rémunération annuelle en 2 volets. Une participation forfaitaire de 1 225 euros leur sera versée la première année afin qu’ils puissent s’équiper en objets connectés utiles aux téléconsultations (comme le stéthoscope connecté, l’otoscope connecté, l’oxymètre, le tensiomètre…).
Ce forfait sera ensuite de 350 euros les années suivantes, précise l'Assurance Maladie. Qui prévoit également, c’est le second volet, une participation forfaitaire au temps passé en fonction du nombre de téléconsultations réalisées (200 euros jusqu'à vingt actes annuels, 300 euros jusqu'à trente et 400 euros par an au-delà).

 

(*) http://www.fspf.fr/sites/default/files/avenant_15_tlm_vsignee_06.12.18.pdf 

Crédit photo : Adobe Stock (Fotolia)

 

<< Retour à tous les articles

Installation en libéral

à PROPOS DE LA MÉDICALE

 

Parce que les professionnels de la santé ont aussi besoin que l’on prenne soin d’eux.

 

Partagez

Facebook Twitter LinkedIn Google + Viadeo email

 

© La Médicale de France 2019 - Tous droits réservés - Les assurances Médicale de France proposent des prestations spécifiques pour les métiers de la santé : découvrez les offres responsabilité civile pour professionnel de santé,la protection juridique du médecin, l'assurance emprunteur du professionnel de santé et les offres multirisques habitation pour protéger le lieu de travail.