Retraites : léquilibre financier reporté à plus tard

13/09/2017

/images/Sans-titre-1.png

Le déficit cumulé des 37 régimes français de retraite, dont ceux des professions libérales, ne sera pas comblé en 2025 comme envisagé, mais seulement en 2040 ou en 2050.


Dans son dernier rapport annuel présenté le 20 juin 2017, le Conseil d’orientation des retraites (COR) a tiré la sonnette d’alarme. Selon cet organisme consultatif directement rattaché au Premier ministre, il va manquer encore quelque 9 milliards d’euros dans les caisses de retraite en 2025. Un déficit d’autant plus gênant que le COR avait prévu, dans son précédent rapport, que les 37 régimes français allaient atteindre l’équilibre financier à cette date. Cet horizon est désormais repoussé à 2040, voire 2050.

L’Insee a, il est, vrai, entre temps réactualisé ses projections démographiques. Et elles ne vont pas dans le bon sens. Premier impact négatif alors qu’il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle : non seulement l’espérance de vie continue de progresser en France, mais elle augmente à rythme plus soutenu qu’envisagé. En 2060, les hommes pourront espérer vivre à 60 ans encore 29,7 ans (contre 28 ans initialement anticipé) et les femmes 32,5 ans (au lieu de 32,3 ans). Pour les caisses de retraite, cela signifie davantage de pensions à verser et plus longtemps.

Baisse du niveau de vie des retraités
A contrario, le solde migratoire pourrait être moins dynamique. Toujours d’après l’Insee, la différence entre les entrées et les sorties du territoire devrait être positive de 70.000 personnes supplémentaires par an entre 2013 et 2070 et non de 100.000 personnes. Or, la majorité des ressortissants étrangers qui viennent s’installer en France travaillent et donc cotisent à la retraite. Bref, les régimes, dont ceux des professions de santé, vont devoir face à davantage de dépenses alors qu’ils vont percevoir, dans le même temps, moins de recettes.

Un effet dévastateur pour leurs finances qui explique pourquoi le COR a révisé ses prévisions d’équilibre. Le Conseil a également revu à la baisse le niveau de vie des retraités pour les années à venir. Les retraites n’étant plus indexées sur les hausses salariales mais sur l’inflation, le montant des pensions « décroche » un peu plus chaque année par rapport aux salaires. Du coup, le pouvoir d’achat des retraités devrait représenter de 82% à 94% de celui du reste de la population en 2070, contre 106% en 2016.




© zinkevych

 

<< Retour à tous les articles

Installation en libéral

à PROPOS DE LA MÉDICALE

 

Parce que les professionnels de la santé ont aussi besoin que l’on prenne soin d’eux.

 

Partagez

Facebook Twitter LinkedIn Google + Viadeo email

 

© La Médicale de France 2018 - Tous droits réservés - Les assurances Médicale de France proposent des prestations spécifiques pour les métiers de la santé : découvrez les offres responsabilité civile pour professionnel de santé,la protection juridique du médecin, l'assurance emprunteur du professionnel de santé et les offres multirisques habitation pour protéger le lieu de travail.